Carte du monde zone1 zone2 zone3 zone4 zone5 zone6 zone0
Boite de texte Boite de texte de la zone 1 Boite de texte de la zone 2 Boite de texte de la zone 3 Boite de texte de la zone 4 Boite de texte de la zone 5 Boite de texte de la zone 6

Désinfection de l'eau

La contamination microbiologique de l'eau de consommation représente un risque. Le voyageur ne devrait pas consommer de glace ni se fier à l’eau des hôtels, même les meilleurs. L'hygiène buccale ne doit pas être faite avec de l'eau du robinet.

Le voyageur ne devrait consommer que des boissons sécuritaires :

  • boissons faites d'eau bouillie (bouillon, tisane, thé, café);
  • les boissons embouteillées et scellées (eau, jus ou boissons gazeuses d'une marque connue, bière, vin);
  • l'eau préalablement traitée au moyen d'une méthode fiable: ébullition, désinfection chimique, filtration fine, purification.

1. Ébullition :

  • Amener à ébullition (à gros bouillons) pendant deux (2) minutes, cinq (5) minutes à plus de 3000 mètres d'altitude.
  • Pour améliorer le goût, ajouter une pincée de sel par litre ou transvaser plusieurs fois d'un contenant propre à un autre (oxygénation de l'eau).

Avantages : Méthode la plus fiable. Aucune toxicité.

Désavantages : Pas toujours pratique, nécessite chaudron et élément chauffant.

2. Désinfection chimique :

Iode : Pour de meilleurs résultats, il est préférable de filtrer avant.

  • Cinq (5) gouttes de teinture d'iode à 2 % ou un comprimé d'hydropériodure de tétraglycine par litre d'eau. Produit vendu en pharmacie ou dans les magasins de sports ou magasins spécialisés dans les voyages.
  • Laisser reposer en fonction de la température :
    eau froide (entre 5¼ et 15¼ C), laisser reposer 120 minutes;
    eau tiède (entre 15° et 20° C), laisser reposer 60 minutes;
    eau à plus de 20° C, laisser reposer 30 minutes.
  • Brasser fréquemment la solution.

Avantage : Facile.

Désavantages : Contre-indiquée chez la femme enceinte car peut affecter le foetus. Non recommandée pour les enfants, les personnes atteintes d'un trouble thyroïdien ou allergiques à l'iode, ni pour une utilisation régulière pendant plus de 3 semaines, à cause de sa nocivité pour la glande thyroïde. Goût d'iode. Temps de contact de 30 minutes à plus de 20° C.

Chlore : Pour de meilleurs résultats, il est préférable de filtrer avant.

  • Deux (2) gouttes d'eau de Javel (4 à 6 %) par litre d'eau.
  • Les comprimés de chlore perdent leur efficacité en quelques mois et ne sont pas recommandés.
  • Laisser reposer 30 minutes à plus de 20° C.
  • Brasser fréquemment la solution.

Pour masquer le goût d'iode ou de chlore que l'on peut retrouver dans l'eau traitée, il suffit d'ajouter des comprimés de vitamine C ou de la poudre de jus de fruits ou de transvaser plusieurs fois l'eau d'un contenant propre à un autre.

Avantage : Facile.

Désavantages : Chlore est moins efficace que l'iode, surtout contre les kystes de Giardia. Goût de chlore. Efficacité variant selon le pH, la température, la turbidité de l'eau et les contaminants organiques. Temps de contact de 30 minutes à plus de 20° C. Nécessité d'une filtration fine au préalable.

Avec une de ces deux méthodes de désinfection chimique, l'eau se conserve plusieurs jours sans réfrigération.

3. Filtration fine :

  • Complément préalable à la désinfection, jamais seule.
  • Selon la grosseur des pores du filtre, il est possible d'éliminer les bactéries et les kystes, mais pas les virus. Les filtres avec des pores de moins de 1 micron éliminent les bactéries et les parasites.
  • Plusieurs types sont offerts aux voyageurs.

Avantages : Rapide, pratique, facile à transporter. Efficace contre les kystes de Giardia.

Désavantages : Coût, inefficace contre les virus, entretien régulier (changement d'un élément ou nettoyage), obstruction possible. Durée de vie variant selon la quantité de contaminants dans l'eau. Parfois difficile de savoir à partir de quel moment le filtre n'est plus efficace.

4. Dispositifs de purification :

  • Résine imprégnée d'iode, avec ou sans filtre.
  • Un dispositif avec une membrane ayant des pores de moins de 1 micron et une résine imprégnée d'iode peut être utilisée pour la désinfection en une étape.

Avantages : Désinfection chimique à l'iode avec ou sans filtration. Pratique

Désavantages : Coût, entretien régulier. Parfois difficile de savoir à partir de quel moment ils ne sont plus efficace. Absence d'étude d'efficacité indépendante.